Faisons connaissance avec...Zone de Texte: WELCOME à Isaac, Marie-Christine et Desmond.
Zone de Texte: Bulletin 118/6/8

WELCOME à Isaac, Marie-Christine et Desmond.

Cet article est le condensé d’un témoignage de Vincent et Anne-Claire, deux lyonnais qui ont bien voulu héberger des immigrés à leur domicile - ils disposaient de chambres libres – dans le cadre du programme Welcome, encadré par le « Jésuite Refugiée Service »…

Le principe de Welcome est le suivant :

• Le Secours Catholique repère des migrants dans la rue, qui sont prêts à faire des démarches de demande d’asile.

• Pendant la durée d’environ 9 mois, du traitement de cette demande auprès des organismes compétents, la personne est placée dans des familles d’accueil pour une durée de 4 à 6 semaines.

• Chaque accueilli est suivi par un tuteur qui gère les changements de famille, et est en lien avec l’association Welcome.

• Le temps passé dans une famille n’excède pas 6 semaines, afin d’éviter qu’un lien d’empathie se crée entre les deux parties.

• Pendant la durée du séjour, les accueillants s’engagent à fournir le logis, le petit déjeuner, et un dîner par semaine.

• L’accueilli ne doit pas rester dans la maison toute la journée et doit prendre son repas de midi à l’extérieur (Restos du cœur, Secours Catholique …)

• Différentes activités sont proposées aux migrants, et particulièrement des cours de français, car beaucoup d’entre eux n’ont pas vraiment été à l’école et même s’ils parlent français, peu le lisent et l’écrivent correctement.

• L’accueilli est convié, et même fortement, à venir à la réunion de l’association le mercredi afin de rencontrer les autres migrants et leurs tuteurs.

La consigne de l’association est de ne pas poser de questions, sur la façon dont ils sont arrivés en France, et pourquoi ils ont quitté leur pays d’origine

Un Tchadien musulman, une Centre-Africaine évangéliste pentecôtiste, et un Ghanéen anglican, on est loin du Moyen-Orient. En fait l’essentiel des migrants pris en charge par l’association sont des africains.

Isaac est arrivé en janvier 2016 juste au moment de la grande vague de froid. Nous étions sa première famille d’accueil. Isaac a fui le Tchad pour échapper à la répression du pouvoir en place. Longtemps, il a vécu en Lybie en faisant des petits boulots comme moto-taxi. [après l’élimination de Khadafi, et le chaos politique qui s’ensuivit] Isaac décida de traverser la Méditerranée, et son histoire vous l’avez entendue maintes fois à la télévision : passeurs qui le dépouillent, canot pneumatique surchargé, débarquement à Lampedusa, camps de réfugiés et train. Finalement Isaac se retrouve à Lyon.

Marie-Christine est une Centre-Africaine veuve de 47 ans, ayant laissé de grands enfants au pays. Elle n’a pas connu Lampedusa et est arrivée en France en avion. Elle est venue d’abord pour se faire soigner. Elle avait une énorme valise bourrée de médicaments. Son autre objectif était de trouver un mari, blanc de préférence. Elle s’est d’ailleurs inscrite à de nombreux sites de rencontre. Marie-Christine nous quittait tous les week-ends pour aller dans sa communauté pentecôtiste.

 Desmond. Jeune Ghanéen de 23 ans ne parlant pas français, et baragouinant un anglais très approximatif, est arrivé chez nous. Nous avons vite compris que cela n’allait pas être simple.[…]  Nous avons souvent dû faire appel à sa tutrice. Finalement il est parti dans un monastère de Capucins, il était ainsi dans un cadre protégé, avec un rythme régulier. Desmond était un jeune, perdu, à l’équilibre psychologique défaillant. Je me demande toujours comment il avait pu arriver jusqu’à Lyon.

Nous ne savons pas ce qu’est devenu Isaac puisqu’il a quitté l’association avant la fin de la procédure, et il n’a toujours pas de papiers. Marie-Christine a été déboutée, et doit donc soit retourner dans son pays, soit rester clandestinement en France et vivre dans la rue. Autant nous pouvions imaginer Isaac dormir dehors avec son sac à dos en bandoulière, autant il nous semblait inimaginable de voir Marie-Christine dormant sous un pont avec sa grosse valise. Desmond a été renvoyé en Italie, pays par lequel il était arrivé en Europe.

Ces trois rencontres ont été pour nous des moments forts d’échange et de découverte. Ouvrir sa porte à un étranger, lui donner la clé de la maison, accueillir la différence chez soi sans rien attendre en  retour, c’est une expérience enrichissante qui permet de relativiser nos vies. Nous ne savons pas encore quand nous accueillerons un prochain migrant mais en attendant nous serons ravis de vous accueillir…

*Cet article nous a été suggéré par Odile et mis au bon format par Claude, deux de nos administrateurs!